Les nouveaux métiers de l’énergie – avril 2012

Les énergies nouvelles ont le vent en poupe depuis le Grenelle de l’environnement et apportent de nouvelles perspectives professionnelles pour les techniciens. Technicien.com s’est penché sur ces métiers d’avenir.

Qui dit énergies nouvelles dit nouvelles compétences professionnelles pour les emplois techniciens. « Il ne s’agit pas de nouveaux métiers à proprement parler », décrit Pierre Triau d’Avantage consulting, cabinet de recrutement spécialisé dans l’Énergie, « mais de métiers qui demandent une combinaison de compétences traditionnelles ». Pour le photovoltaïque, par exemple, les techniciens qui savent tout faire sont rares : il faut savoir travailler sur un toit, gérer l’étanchéité, ce qui est traditionnellement une compétence de couvreur. Idem dans le domaine des pompes à chaleur où il faut à la fois être chauffagiste, mais également climaticien et électricien pour maîtriser aussi bien les fluides classiques que les fluides frigorigènes et les installations électriques. Technicien de la performance énergétique Le marché de la performance énergétique est en pleine expansion et les métiers de consultant énergétique, notamment dans les banques et les assurances, sont de plus en plus nombreux. Ces collaborateurs sont d’abord des techniciens avec des compétences de consultants. Autre emploi technicien qui émerge : celui de collaborateur d’un bureau d’études techniques sur l’énergie. Dans ces domaines, les compétences techniques sont essentielles car les entreprises de ce secteur s’engagent sur des résultats et fixent les cahiers des charges des autres acteurs du projet. Enfin, parmi les nouveaux métiers de l’énergie, on trouve les techniciens également commerciaux qui doivent pouvoir décrire et commenter les caractéristiques techniques des produits qu’ils vendent.

Source : Techniciens.com avril 2012